Accompagner les personnes souffrant de troubles psychiques et gérer les situations difficiles.

Formateur : Formateur et psychothérapeute

Durée : 4 jours

Lieu : Formation intra établissement

Public : Professionnels en santé mentale

Prérequis : Aucun

DPC Non

Accessibilité: Non

Prix : Formation intra établissement: pour un devis personnalisé nous contacter

CONTEXTE

L’accompagnement des personnes souffrant de troubles psychiques, connaît et connaîtra de nombreuses mutations. Le retour de la personne souffrant de troubles psychiques au statut de citoyen et l’ouverture des structures de soins vers l’extra hospitalier et le réseau ont permis d’éviter une trop grande chronicité inerrante à ce type de pathologie et ont ouvert la psychiatrie à des structures plus diversifiées à la fois sanitaires, sociales, éducatives et associatives.
Les professionnels de ces structures, de plus en plus pluridisciplinaires, sont eux même soumis à un tourbillon de mutation au sein même de leur établissement. Le transfert des compétences acquises dans le domaine de la connaissance des troubles psychiques et transmise dans l’établissement et en inter-établissement n’est pas toujours possible.
Les professionnels accompagnants sont directement confrontés à ces situations qui peuvent complexifier les stratégies d’inclusion et d’autodétermination misent en place.
Un tel contexte peut insécuriser des professionnels et créer des situations « difficiles » à gérer du point de vue des troubles psychiques rencontrées et des troubles de la personnalité dite « difficile » au sein des établissements et en inter-établissement.
Ces situations dites « difficiles » à gérer, liées à l’évolution des usagers et de leurs troubles, aux mutations des professionnels et à l’évolution des représentations, aux changements dans les institutions et à leur processus de mutation, créent de l’inconfort pour les professionnels de terrain.
Une formation, visant à développer a la fois un savoir et une compétence pour accompagner vers l’inclusion les personnes handicapés présentant des troubles psychiques et faire face aux personnalités dites « difficiles » dans une approche constructive et positive, permettra aux participants d’accompagner ces situations dans leur établissement en lien avec les autres établissements du réseau.

OBJECTIFS
  • Identifier les situations « difficiles » dans le milieu du travail, acquérir une meilleure compréhension des troubles psychiques et des personnalités dites « difficiles ».
  • Savoir mettre en place dans le contexte professionnel des stratégies de prévention et d’accompagnement de ces situations « difficiles ».
  • Etre en mesure de rechercher, de développer dans le milieu de travail, des « savoir faire » et des « savoir être» efficaces face aux personnes souffrant de troubles psychiques.
CONTENU

UNE SESSION (2 JOURS) : INTRODUCTION, QUELLES SONT LES SITUATIONS « DIFFICILES » A GERER, LES ELEMENTS SEMIOLOGIQUES, LA COMPREHENSION DES TROUBLES PSYCHIQUES, DEVELOPPER DES OUTILS POUR Y FAIRE FACE.

PRESENTATION /ATTENTES – Autopositionnement

QUELLES SONT LES SITUATIONS « DIFFICILES » A GERER?

  • Le vécu, les émotions, les réactions et les contre-attitudes des participants face aux situations difficiles et aux troubles psychiques.
  • A quel moment la situation devient difficile à gérer ?
  • Faire face à ses difficultés face aux plaintes et aux demandes récurrentes.
  • Faire face à l’incompréhension et à la bizarrerie de certains comportements.
  • Faire face au stress générer par les troubles psychiques et aux situations « difficiles ».

LES ELEMENTS SEMIOLOGIQUES DES TROUBLES PSYCHIQUES.

  • Eléments de compréhension des troubles psychiques : le normal et le pathologique, la distinction symptôme, trouble…, les modèles de compréhension.
  • Les facteurs pouvant amener à l’éclosion d’un trouble psychique.
  • La description des symptômes.
  • Les syndromes : dépressif, délirant, confusionnel….
  • Les personnalités pathologiques : définition, personnalité et caractère, les différentes personnalités dites « difficiles » : histrionique, obsessionnel….
  • Névrose, psychose et situations « difficiles » et complexes dans le domaine de la santé mentale.

ACCOMPAGNER AUX QUOTIDIENS LES SITUATIONS « DIFFICILES » ET LES PERSONNES SOUFFRANTS DE TROUBLES PSYCHIQUES.

  • La personne présentant un délire : la présentation des situations rencontrées, la souffrance et les signes, les besoins, ajuster la relation en fonction de la situation et du cadre.
  • La personne confuse ou démente : la présentation, la souffrance et les signes, ses besoins, ajuster la relation aux situations et au cadre de l’institution.
  • La personne état limite : présentation des situations rencontrées, la souffrance et les signes, les besoins, s’ajuster et travailler la demande. La question du cadre…
  • La personne dépressive ou en phase mélancolique ou maniaque : la présentation des situations rencontrées, la souffrance et les signes, ses besoins, ajuster la relation aux situations et au cadre de l’institution.
  • La personne angoissée ou en crise d’angoisse : la présentation des situations rencontrées, la souffrance et les signes, ses besoins, ajuster la relation aux situations et au cadre de l’institution.
  • La personne en état d’agitation : la présentation des situations rencontrées, la souffrance et les signes, ses besoins, ajuster la relation aux situations et au cadre de l’institution.
  • La personne pouvant faire preuve de violence : la présentation des situations rencontrées, la souffrance et les signes, ses besoins, ajuster la relation aux situations et au cadre de l’institution.
  • Autres troubles psychiques et situations « difficiles » vécues dans le quotidien des participants.

GERER LES SITUATIONS DE CRISE.

  • Accompagner les personnes violentes ou opposantes.
  • Accompagner la personne harcelante.
  • Accompagner la personne en crise suicidaire.
  • La question des transgressions, des secrets et de l’intolérance à la frustration.
  • La question des automutilations et des prises de toxique dans l’établissement.
  • Cas concrets apportés par les participants.

OPTIMISER LES COMPETENCES RELATIONNELLES AFIN DE FAVORISER L’ACCOMPAGNEMENT EN EQUIPE ET LA COLLABORATION ENTRE LES ETABLISSEMENTS.

  • Les enjeux de l’accompagnement : la distance affective, le cadre institutionnel….
  • Les situations concrètes rencontrées au quotidien par les personnels accompagnants : la rencontre dans un couloir, au domicile, dans un atelier….
  • L’intelligence émotionnelle : mettre ses émotions au service de la relation, l’écoute active, l’empathie la congruence, l’affirmation de soi.
  • Expérimentation d’autres approches : l’ajustement créateur, l’approche constructive et positive des personnalités, le cycle du contact, le pentagramme de Ginger, le triangle de Karpmann…

INTERSESSION :
Cette période qui dure un mois à deux mois fait partie intégrante du processus pédagogique de formation. Elle permet un temps individuel de prise de recul pour la réflexion et l’intégration des acquis par :

  • Un travail de lecture.
  • Des exercices d’observation et d’écoute sur le terrain
  • Un entraînement personnel aux techniques utilisées et outils proposés pendant le stage.
    Le travail personnel est repris en début de session et permet l’évaluation des acquis et le réajustement pédagogique éventuel.

UNE SESSION (UNE JOURNEE) DEVELOPPER SES CONNAISSANCES SUR LES PERSONNALITES DITES « DIFFICILES » ET LES TROUBLES PSYCHIQUES, ACCOMPAGNER AVEC DES OUTILS EFFICACES.


ORIGINES DES PERSONNALITES « DIFFICILES ».

  • Personnalité, troubles, caractère, trait et style de personnalité.
  • Influence de l’environnement .
  • Troubles psychiques, personnalités « difficiles » et changements : comprendre et accepter, respecter la difficulté à changer, attitude de non jugement.
  • Ne pas céder sur l’essentiel.
  • Les approches d’accompagnement à utiliser.

IDENTIFIER LES PERSONNALITES HISTRIONIQUES.

  • Cherche à attirer l’attention.
  • Dramatise l’expression de ses émotions.
  • Tendance à idéaliser ou au contraire à dévaluer.
  • Faire : s’attendre à l’excessif, fixer des limites…
  • Ne pas faire : résister aux tentatives de séduction…

IDENTIFIER LES PERSONNALITES OBSESSIONNELLES.

  • La tendance au perfectionnisme.
  • La tendance à l’obstination.
  • La difficulté à exprimer des émotions chaleureuses.
  • La difficulté à prendre des décisions.
  • La tendance à la rigueur morale.
  • Faire : respecter son besoin de prévoir, montrer vous fiable…
  • Ne pas faire : pas d’ironie, ne vous laisser pas entraîner trop loin…

IDENTIFIER LES PERSONNALITES NARCISSIQUES:

  • Tendance à se considérer comme exceptionnel.
  • Préoccupé par des ambitions de succès.
  • Exploite et manipule les autres.
  • Pas d’empathie.
  • Faire : expliquer lui les réactions des autres, soyez discret sur vos propres réussites…
  • Ne pas faire : Ne faites pas d’opposition systématique, soyez vigilant aux tentatives de manipulation……

ANALYSE DE CAS CONCRETS.
A partir de cas concrets librement apportés par les participants et par le formateur :

  • Choix et présentation de cas concrets écrits par un participant ou apporté par le formateur.
  • Verbalisation et prise de recul.
  • Développer une réflexion commune.
  • Mise en lien avec les connaissances acquises en session et en intersession, évaluation des pratiques professionnelles.
  • Evaluation du transfert des compétences acquises en session et en intersession, verbalisation dans le groupe de l’appropriation des référentiels et des recommandations.
  • Développer la culture de l’évaluation.
  • Objectif individuel écrit pour cette session.

INTERSESSION :
Cette période qui dure un mois à deux mois fait partie intégrante du processus pédagogique de formation. Elle permet un temps individuel de prise de recul pour la réflexion et l’intégration des acquis par :

  • Un travail de lecture.
  • Des exercices d’observation et d’écoute sur le terrain
  • Un entraînement personnel aux techniques utilisées et outils proposés pendant le stage.
    Le travail personnel est repris en début de session et permet l’évaluation des acquis et le réajustement pédagogique éventuel.

UNE SESSION (UNE JOURNEE) DEVELOPPER SES CONNAISSANCES SUR LES PERSONNALITES DITES « DIFFICILES » ET LES TROUBLES PSYCHIQUES, ACCOMPAGNER AVEC DES OUTILS EFFICACES.


IDENTIFIER LES PERSONNALITES PARANOÏAQUES :

  • Tendance à la méfiance,
  • Tendance au respect excessif.
  • Tendance à la froideur et à la rigidité
  • Faire : exprimer clairement vos motifs et vos intentions, éviter la spirale…
  • Ne pas faire : ne devenait pas paranoïaque vous-même, ne renoncer pas à éclaircir les malentendus…

IDENTIFIER LES PERSONNALITES ANXIEUSES.

  • Attention permanente aux risques.
  • Tensions physiques excessives.
  • Faire : montrer vous fiable, aider là à relativiser…
  • Ne pas faire : ne vous laisser pas mettre en esclavage, ne la surprenez pas…

IDENTIFIER LES PERSONNALITES DEPRESSIVES.

  • Tendance au pessimisme.
  • Tendance à l’autodévalorisation.
  • Humeur triste.
  • Faire : montrer lui votre considération, entraîner la dans des activités agréables…
  • Ne pas faire : ne vous laisser pas entraîner dans son marasme…

IDENTIFIER LES PERSONNALITES DEPENDANTES.

  • Besoin d’être rassuré.
  • Besoin d’être soutenue.
  • Peur de la perte du lien.
  • Faire : renforcer ses initiatives, pousser la à faire des activités…
  • Ne pas faire : ne prenez pas de décisions à sa place, ne la critiquer pas ouvertement…

COMPORTEMENT A ADOPTER AVEC DES PERSONNALITES DIFFICILES DITES :

  • Antisociale (psychopathe) : proportion à l’utilisation d’autrui et au non respect des règles, attitudes conseillées.
  • Perverses, la proportion au mensonge, à mettre autrui dans l’embarras, attitudes conseillées.

ANALYSE DE CAS CONCRETS.
A partir de cas concrets librement apportés par les participants et par le formateur :

  • Choix et présentation de cas concrets écrits par un participant ou apporté par le formateur.
  • Verbalisation et prise de recul.
  • Développer une réflexion commune.
  • Mise en lien avec les connaissances acquises en session et en intersession, évaluation des pratiques professionnelles.
  • Evaluation du transfert des compétences acquises en session et en intersession, verbalisation dans le groupe de l’appropriation des référentiels et des recommandations.
  • Développer la culture de l’évaluation.
  • Objectif individuel écrit pour cette session.

Mise en place d’un plan d’action et d’objectif personnel écrits pour chaque participant.
Bilan de la formation.

METHODES PEDAGOGIQUES

Méthode active et interactive, travail des représentations, questionnaire d’évaluation, exposé théorique et documents photocopiés.

OUTILS PEDAGOGIQUES

Apports théoriques documents photocopiés et Power Point; travail et réflexion de groupe; jeux de rôle

METHODE D’EVALUATION

QCM questionnaire d’auto-positionnement, par interaction avec le formateur à la fin de chaque séquence de travail.