Groupe de soutien et d’analyse des pratiques professionnelles.

Formateur : Formateurs consultants

Durée : 8 sessions d’une demi-journée à 1 mois d’intervalle

Lieu : Formation intra établissement

Public : Tout public

Prérequis : Aucun

DPC Non

Accessibilité: Non

Prix : Formation intra établissement: pour un devis personnalisé nous contacter

CONTEXTE

Cette formation est proposée en individuel ou en groupe.

Elle est réservée aux acteurs du système sanitaire, social et éducatif pratiquant la relation d’aide et l’entretien. Pour les professionnels confirmés ou débutants, elle permet de mettre à disposition un lieu de soutien et d’analyse régulière de la pratique
professionnelle. Elle vise à la compréhension des situations ayant posé problème dans le domaine de la relation et dans la capacité à ’être présent à soi et à l’autre.
S’interroger sur la pratique professionnelle dans le champ institutionnel permet d’évoquer 3 niveaux d’interventions différentes :
– La dimension individuelle tout d’abord (aidant – aidé, chacun est sujet de sa propre histoire).
– La pratique qui s’organise autour d’une réflexion théorique qu’elle soit clairement évoquée ou qu’elle soit implicite.
– Le vécu de chacun dans la tradition culturelle du lieu et des personnes qui le fréquentent.
Cette formation s’adressera donc aux professionnels désirant s’interroger sur le comment aider. La réflexion portera sur le modèle aidant aidé mis en place et sur les valeurs éthiques qui sont en mouvement. Elle permettra d’expérimenter de nouvelles approches en référence au contexte institutionnel.

OBJECTIFS
  • Prendre un temps de recul, mieux analyser les pratiques quotidiennes, favoriser le partage d’expérience.
  • Développer des outils et des techniques afin de fertiliser les échanges et de renforcer la construction professionnelle.
  • • Savoir mettre en place dans les différents contextes professionnels des stratégies d’analyse des situations professionnelles afin d’optimiser le développement professionnel par la réflexion sur l’action et la cohésion des équipes.
CONTENU

Auto-positionnement.

Analyse des situations professionnelles: dispositif d’accompagnement professionnel sur site.
Groupe d’élaboration et d’analyse des situations éducatives (GEASE) ou professionnelles.
« Gardons nous de prétendre détenir une quelconque vérité » (ROSTAND)

L’objectif de la Formation/intervention :
Ouvrir davantage vers les interactions au sein du groupe
Le développement professionnel se réalise d’abord par la réflexion sur l’action. Or, le travail réflexif est l’un des enjeux de la Formation Continue.

Propriété de ces groupes
Dispositif de soutien professionnel
Démarche mobilisant les participants
Respect stricte des règles énoncées et du protocole
Posture éthique et non jugeante du formateur et des participants.

Phases du GEASE/GEASP
Initialisation et choix d’une situation.

  • Phase de narration (présentation) de la situation (début du G.E.A.S.P).
  • Phase de questionnement par le groupe.
  • Phase de formulation des « hypothèses » par le groupe
  • Phase de reprise de la parole par le narrateur (fin du G.E.A.S.P).
  • Phase du compte-rendu des observateurs dite « phase méta » et en fonction du temps restant, tour de table de partage d’informations sur la démarche du G.E.A.S.P. qui vient de se dérouler.

Durée du G.E.A.S.E sur l’ensemble de la séance : + phase méta-communication

Déroulement du GEASE/GEASP

Initialisation et choix par le formateur d’une des situations proposées par les participants :
Il invite l’exposant à s’installer à côté de lui (facultatif); puis désigner un ou deux observateurs – volontariat-=Il paraît souhaitable de donner en repère quelques objets d’observations possibles : le contenu, le comportement du groupe/au cadre et à l’analyse des pratiques
« Je vous invite à exposer la situation que vous souhaiteriez aborder librement en groupe (10/15 mn).
Je pourrais exceptionnellement être amené à vous questionner très brièvement pendant votre présentation (le formateur pas les participants).
Vous avez la parole.

1-Un participant expose pendant une dizaine de minutes – sans être interrompu par le groupe- une situation qui lui pose question.
Formateur et ou l’observateur = observer le non verbal.
Ne pas perturber l’exposant dans le fil de sa présentation.
Le formateur l’invite à la fin à problématiser sa situation en lui demandant de formuler une question au groupe : « qu’elle est la question que tu te poses et pour laquelle tu sollicites l’aide du groupe ? ( La question = inscrite au tableau).
le formateur reformule la question pour la faire préciser jusqu’au moment où il obtient l’approbation de l’exposant.(les apports de l’explicitation s’avèrent à ce stade forts utiles.

2- Questionnement et Recueil d’informations du groupe vers l’exposant :
Questionnement factuel : poser des questions à caractère formatif) 30mn → réactiver la règle de confidentialité + bienveillance.(comme dans tout travail sur l’analyse des pratiques)
Pas de question « jugeante », inductrice ou interprétative.
Le formateur distribue la parole et garantit les règles énoncées. Il vérifie que le questionneur a obtenu réponse à sa question.
L’exposant dispose de la liberté de ne pas répondre à certaines questions qui lui semblent intrusives (a droit à des jokers).

3- Élaboration d’hypothèses
Durée : 40 mn :
Les participants peuvent apporter 3 types d’hypothèses ou de propositions :
Les hypothèses de compréhension de la situation,
les hypothèses s’appuyant sur l’expérience c’est à dire en résonance avec les situations vécues des participants,
des propositions d’action = inventaire des possibles (≠ des conseils ).
le formateur veille à ce que les propositions d’action arrivent après les hypothèses de compréhension puis celles qui font écho au vécu professionnel des participants.
L’exposant se contente d’écouter et de prendre des notes.
« qu’est ce qui te permet de dire cela » ? « sur quoi tu t’appuies ?(recours au questionnement d’explicitation).

4- L’exposant reprend la parole : il précise ce qu’il retient des hypothèses énoncées. Et ce qu’il écarte éventuellement. (facultatif. Plan d’action proposé.
Le groupe écoute sans intervenir (15 mn.)Ensuite clôture du GEASP. (On retire la situation de la discussion).

5-Tour de table : ressenti par rapport à la séance de travail.
Ce que chacun retient de ce travail, en lien avec sa pratique (on oublie la situation exposée dit autrement ,on ne parlera pas du contenu )
Au préalable, les deux observateurs restituent les éléments d’observation sur le fonctionnement du GEASP.
Remarque : Lors du 2ème GEASP, un tour de table revient sur ce qui est advenu durant l’intersession puis la parole revient à l’exposent de la première séance pour exposer au groupe les suites du travail réflexif sur son lieu de travail.
On passe alors à l’initialisation d’une nouvelle situation (nouveau narrateur).


INTERSESSION

Cette période d’environ un mois fait partie intégrante du processus pédagogique. Elle propose pour les participants un temps individuel de prise de recul et d’intégration des acquis par :
• Une prise de temps de réflexion personnelle.
• Une mise en application des plans d’action.

METHODES PEDAGOGIQUES

Méthode active et interactive, travail des représentations, questionnaire d’évaluation, exposé théorique et documents photocopiés.

OUTILS PEDAGOGIQUES

Travail en grands et petits groupes; écho du groupe; réflexion; métacommunication et apports théoriques

METHODE D’EVALUATION

QCM questionnaire d’auto-positionnement, par interaction avec le formateur à la fin de chaque séquence de travail.