Déceler un psycho trauma et prise en charge des victimes.

Formateur :Psychologue clinicienne cellule d’urgence médico-psychologique

Durée : 2 jours

Lieu : Pérenchies (59) ou établissement

Public : Professionnels des secteurs sanitaire, social et associatif

Prérequis : Aucun

DPC Non

Accessibilité: Non

Prix : 370€ – Formation intra établissement: pour un devis personnalisé nous contacter

CONTEXTE

En 2001, l’Organisation Mondiale de la Santé lançait un appel au monde en proposant une réflexion sur la prise en charge des personnes victimes de situations d’urgence très diverses. L’OMS demandait aussi une meilleure compréhension des réactions psychologiques et sociales des victimes de ces phénomènes catastrophiques.

Cela nous oblige à considérer la place du psycho-traumatisme dans nos processus de formation des acteurs de l’ensemble des établissements de santé afin de développer, dans l’ensemble du système de santé, les capacités nécessaires pour la prise en charge et l’accompagnement des patients victimes.

Les professionnels de santé, peu préparés à ce type d’événement et au stress qui l’accompagne tant pour les victimes que pour l’entourage, peuvent être démunis et se retrouver sans possibilité d’agir. Et cela d’autant plus que ces mêmes professionnels peuvent se sentir directement concernés et développer eux-mêmes des réactions de stress face à ces situations de catastrophe.

Pourtant, l’actualité sociale sécuritaire et sanitaire est à l’origine de nombreux événements potentiellement traumatiques (violence intrafamiliale, attentat, pandémie…) Les dispositifs ORSEC et ORSAN constituent un élément important pour la préparation de la nation à une réponse coordonnée du système de santé (civile et militaire) aux urgences et aux situations exceptionnelles. Le développement d’une synergie civile et militaire est un moyen important contribuant à la résilience de la nation face aux crises et événements exceptionnels.

De plus, l’évolution de la société expose la population générale à des événements violents, qu’ils soient individuels (AVP, violences intrafamiliales…) ou collectifs (risques technologiques, catastrophes naturelles…), ces situations pouvant aussi nécessité une prise en charge spécifique d’un éventuel psycho-traumatisme.

Dans sa fiche de cadrage n°44, l’ANDPC insiste sur la formation des professionnels de santé civils et militaires à la réponse du système de santé aux urgences et aux situations sanitaires exceptionnelles (SSE), notamment la prise en charge des victimes qui s’articule avec la réponse médicale et paramédicale pré-hospitalière et hospitalière.

Dans ce cadre, il apparaît important de renforcer l’organisation de la réponse de l’ensemble du système de santé (tant en ambulatoire, en hospitalier et en établissements médicaux sociaux) au repérage et à la prise en charge des victimes de stress post traumatique, en coordination avec les intervenants des dispositifs extrahospitaliers.

Ainsi notre proposition permettra aux professionnels de santé de mieux comprendre les réactions psychologiques des personnes victimes de situation de catastrophe. Ils pourront ainsi mieux repérer les sujets impactés et proposer la prise en soins la mieux adaptée. Cette action de formation vise donc au développement d’une synergie des professionnels de santé pour une meilleure coordination et inter-opérationnalité des pratiques contribuant à la résilience de chacun.

OBJECTIFS
  • Repérer des éléments de psycho-traumatisme chez une personne reçue dans un dispositif de soin où à la suite d’un évènement potentiellement traumatique.
  • Accompagner, dans le cadre de la fonction soignante, un patient présentant un psycho-traumatisme dans une prise en charge globale, dans une action pré-hospitalière et /ou hospitalière.
  • Savoir orienter de manière adaptée les victimes directes, indirectes ou impliquées vers les dispositifs existant les plus adaptés en fonction de chaque situation. Travailler en collaboration avec ces dispositifs.
CONTENU

Auto-positionnement.

SESSION (2 JOURS) LES EVENEMENTS TRAUMATIQUES, PRATIQUE D’INTERVENTIONS AUPRES DE VICTIMES DE TRAUMATISME, PRISE EN CHARGE DU TRAUMATISME DANS UN SERVICE DE SANTE, PRISE EN CHARGE DE LA PERSONNE VICTIME D’ACCIDENT OU D’AGRESSION.

1ERE DEMI-JOURNEE
Connaissance des dispositifs nationaux face aux catastrophes:
• Les plans secours; préciser les différents plans et leur rôle
• Les acteurs de terrain. Définir fonctions et rôle
• Définition et caractéristiques des cellules d’Urgence Médico-Psychologique.
DUREE : 1h30

2EME DEMI-JOURNEE

  • La prise en charge péritraumatique
  • Les réactions immédiates après un événement.
  • Les manifestations post-immédiates.
  • L’accueil des victimes à l’hôpital ou en ambulatoire : techniques d’entretien.
  • DUREE : 1h
  • Améliorer ses pratiques d’intervention dans la prise en charge immédiate et post immédiate.
  • Evaluation des réactions péri-traumatiques.
  • Intervention immédiate : repérage, defusind, debriefing.
  • Evaluation des réactions traumatiques.
  • Intervention post-immédiate et rôle social de l’aidant.
  • DUREE : 2h

3ème DEMI-JOURNEE

  • Comprendre, clarifier et différencier les différents troubles traumatiques :
  • Névrose de guerre, névrose traumatique, psycho traumatisme.
  • Biologie du psycho-trauma/notion de stress.
  • Définition du trouble de stress post traumatique (symptômes, épidémiologie, ….).
  • Notion de traumas complexes.
  • Facteurs de risque et de protection.

4EME DEMI-JOURNEE

  • Savoir accueillir, prendre en soins, stabiliser et orienter les personnes victimes de traumatisme psychique dans un service de santé mentale ou ambulatoire.
  • Accueil de patient présentant un psycho-traumatisme
  • Soins spécifiques aux patients présentant un psycho-traumatisme
  • Victimologie
  • Orientation et relais thérapeutiques (dispositifs spécifiques et association d’aide aux victimes);
  • Mise en situation pratique autour d’exemple clinique : conduite à tenir, conduite à éviter.
  • DUREE : 1h30

ANALYSE DE CAS CONCRETS

A partir de cas concrets librement apportés par les participants et/ou par le formateur :
• Choix et présentation de cas concrets écrits par un participant et/ou apporté par le formateur.
• Verbalisation et prise de recul.
• Développer une réflexion commune.
• Mise en lien avec les connaissances acquises en session.
• Evaluation du transfert des compétences acquises en session, verbalisation dans le groupe de l’appropriation des connaissances et des échelles.
• Développer la culture de l’évaluation.
• Objectif individuel écrit pour cette session.
DUREE : 1h30

METHODES PEDAGOGIQUES

Active et interactive avec exposés théoriques et documents filmés et photocopiés, réflexion de groupe et partage d’expériences. Partage du vécu, des représentations, des connaissances et des expériences.

OUTILS PEDAGOGIQUES
  • Présentation croisée ;
  • Travail individuel et de groupe.
  • Présentation du programme de formation sur Power Point
  • questionnaire d’autopositionnement.
  • Apports méthodologiques.
  • Mise en situations pratiques, étude de cas concrets apportés par les participants.
  • Entrainement aux outils proposés.
  • Echelles d’évaluation péri-traumatique : (pde-q, pdi…).
  • Echelles d’évaluation des réactions traumatiques: (ies-r, pcl-5…).
  • Exposés théoriques avec réflexion et écho du groupe.
  • Etude de cas concrets apportés par le formateur ou par les participants et mise en situation.
  • Documents power point et filmés.
  • Réflexion écho du groupe.
  • Exercices d’entraînement à d’autre manière d’être et de faire.
METHODE D’EVALUATION

QCM questionnaire d’auto-positionnement, par interaction avec le formateur à la fin de chaque séquence de travail.

Grille d’évaluation