Transfert et contre transfert en institution.

Formateur : Psychologue clinicienne

Durée : 2 jours en 2 sessions d’une journée à 3 mois d’intervalle.

Lieu : Formation intra établissement

Public : Tout professionnel médical ou paramédical.

Prérequis : 3 années d’expérience

DPC Non

Accessibilité: Non

Prix : 370€ – Formation intra établissement: pour un devis personnalisé nous contacter

CONTEXTE

Les indications d’analyse du transfert-contre transfert, processus spécifique issu de la cure psychanalytique, n’ont cessé de s’élargir entraînant parfois des modifications du cadre et de la technique de travail.
La relation thérapeutique peut utiliser la technique psychanalytique, lorsque, dans un cadre spécifique, l’interprétation s’appuyant sur le contre transfert permet de lever des résistances et de rendre conscients des conflits actualisés dans le transfert.
Le cadre, le transfert avec son répondant le contre-transfert et l’interprétation constituent ainsi les quatre points cardinaux du champ d’une relation thérapeutique à versant psychanalytique.
Chez des auteurs soignants, il y a un consensus général sur l’utilité de l’analyse du transfert et du contre transfert dans le soin en psychiatrie. Le concept du contretransfert peut être étendu en dehors du domaine de la psycho dynamique et servir dans d’autres cadres de soin. La théorie psychanalytique peut donc être reformulée afin d’accroître les connaissances soignantes.
En tenant compte que le contexte soignant diffère du contexte psychanalytique : dans un cadre comme l’unité de pédopsychiatrie, les transferts et contretransferts sont multiples et les personnels soignants peuvent s’y sentir démunis. En effet, Il ne s’agit pas, dans ce cadre institutionnel, de l’investissement d’un patient sur un thérapeute mais c’est le milieu concret de vie qui est l’objet d’investissements de plusieurs patients.
Une formation qui vise à une meilleure compréhension de ces notions de transfert et de contre transfert dans le cadre particulier du soin en pédopsychiatrie, peut aider les personnels dans leur démarche de soins. Les apports permettront un l’éclaircissement de la relation avec l’usager et une aide à la prévention de toute forme d’épuisement émotionnel. Ce qui améliorera la qualité des soins prodigués.

Le déroulement de la formation proposée permet aux participants d’acquérir des connaissances spécifiques théoriques, de confronter leurs expériences pratiques à ces notions et d’élaborer entre pairs une meilleure compréhension des réactions des usagers en intégrant des éléments de ces notions de transfert et de contre transfert.
Ce programme a pour objectif d’améliorer la qualité du patient et la prise en charge des personnes fragiles et/ou handicapées et leur entourage, et la formation à la relation « professionnels de santé/ patients » ou au partenariat « soignant/soigné ».
Ce programme de formation répond à une préoccupation pluridisciplinaire et est donc bâti pour répondre à une pluralité des professions au regard des fiches métiers des professions de la santé et des profils de poste de la fonction publique hospitalière.

OBJECTIFS
  • Mieux connaître les notions de transfert et de contre transfert au regard de la psychothérapie psychanalytique
  • Développer ensemble des « savoir « et une réflexion sur la pratique quotidienne.
  • Savoir construire et mettre en place, dans le contexte professionnel, des stratégies.de compréhension de la relation thérapeutique au regard des notions de transfert et de contre transfert.
CONTENU

PREMIERE SESSION (UNE JOURNEE) : PRESENTATION /ATTENTES, LA NOTION DE TRANSFERT.
1ère DEMI-JOURNEE

Présentation et autopositionnement.

LE TRANSFERT : C’EST QUOI ?

  • Rappels théoriques et historiques sur ces notions.
  • Comment le repérer et les analyser ?
  • Qu’est ce que le déplacement ?
  • Les mécanismes de défense : la projection, l’identification…., comment ils s’actualisent dans la relation thérapeutique ? A quel type d’angoisse les rattacher ?
  • La notion de relation archaïque.
  • La relation d’objet infantile et les mécanismes de répétition.

2ème DEMI-JOURNEE

ANALYSE DE SITUATIONS ET DE CAS CONCRETS
A partir de cas concrets librement apportés par les participants et par le formateur:

  • Analyser les situations professionnelles.
  • Développer une réflexion collective et éthique sur les stratégies mises en place.
  • Permettre un aller-retour permanent entre penser et agir.
  • Engager un travail de réflexion et de compréhension de la relation thérapeutique développée dans la pratique quotidienne.
  • Développer une méthodologie d’interprétation des pratiques soignantes autour des notions de transfert, de contre transfert et de cadre.
  • Mise en concordance avec les apports théoriques.
  • Identification des axes d’amélioration et écrit d’objectifs individuels.

INTERSESSION
Cette période qui dure trois mois fait partie intégrante du processus pédagogique de formation. Elle permet un temps de recul pour la réflexion et l’intégration des acquis par :

  • Des exercices d’observation et d’écoute.
  • Un travail d’écriture d’une situation problème.
  • La mise en pratique du plan d’action individuel.
    Le travail personnel est repris en début de deuxième session et permet l’évaluation des acquis, le réajustement pédagogique éventuel et la stimulation de la démarche formative des participants.

DEUXIEME SESSION (1 JOUR) : ANALYSE DE CAS CONCRETS, LA NOTION DE CONTRE TRANSFERT.
3ème DEMI-JOURNEE

Accueil et rappel des règles du groupe.
Retour sur expérience et impact de la première session et inter session, suivi d’action d’amélioration : verbalisation des acquis et des transferts de compétences acquises sur le lieu du travail par un questionnement dans le groupe.
Soutien et aide aux aidants.
Mise en place de la dynamique du groupe.

  • Analyse de concrets.
  • Choix et présentation d’un cas concret écrit par un participant en intersession.
  • Verbalisation et prise de recul.
  • Mise en lien avec les connaissances acquises en première session, évaluation des pratiques professionnelles.
  • Evaluation du transfert des compétences acquises sur le terrain en intersession, verbalisation dans le groupe.
  • Difficultés et facilités actuelles dans cette analyse de pratique.
  • Réflexion et écho du groupe, partage des compétences.
  • Les questions non résolues à traiter dans cette session.
  • Ce qui peut être amélioré par cette session (objectifs individuels écrits : indicateur de suivi).

4ème DEMI-JOURNEE
LE CONTRE TRANSFERT

  • Rappels théoriques et historiques sur ces notions.
  • Sur quels éléments peut-on se baser pour le repérer ? Les émotions, les affects, ….
  • Comment on s’en défend?
  • La notion d’investissement.
  • Le contre transfert négatif.
  • Identification des comportements ; la valence positive et négative.
  • Le contre transfert et la notion d’épuisement émotionnelle.

ANALYSE DES PRATIQUES ET CAS CONCRETS
A partir de cas concrets librement apportés par les participants et par le formateur:

  • Analyser les situations professionnelles.
  • Développer une réflexion collective et éthique sur les stratégies mises en place.
  • Permettre un aller-retour permanent entre penser et agir.
  • Engager un travail de réflexion et de compréhension de la relation thérapeutique développée dans la pratique quotidienne.
  • Développer une méthodologie d’interprétation des pratiques soignantes autour des notions de transfert, de contre transfert et de cadre.
  • Mise en concordance avec les apports théoriques.
  • Identification des axes d’amélioration et écrit d’objectifs individuels.
METHODES PEDAGOGIQUES

Méthode active et interactive, travail des représentations, questionnaire d’évaluation, exposé théorique et documents photocopiés.

OUTILS PEDAGOGIQUES

Apports théoriques

METHODE D’EVALUATION

QCM questionnaire d’auto-positionnement, par interaction avec le formateur à la fin de chaque séquence de travail.